A Lire!
Accueil » News » Nous y étions » Coka Nostradamus

Coka Nostradamus

Boom Bap. Une semaine que je traîne ce hochement de tête. Depuis le concert de la Coka Nostra jeudi dernier, il est devenu frénétique, façon A Tribe Called Quest « With a kick, snare, kicks and high hat / Skilled in the trade of that old boom bap”. Les dernières semaines ont été prolifiques, côté cultures urbaines. Le public strasbourgeois est sorti du formol, pour preuve le dernier festival de danse Hip Hop Universal Dancers (Mistral Est) qui a fait salle comble 2 jours durant au PMC. Sans compter la semaine Indie’Hip Hop (Pelpass) venue gratter la crasse au fond de nos tympans Fmisés. J’en passe et des meilleures, rassurant car les énergies vives sont là et bien là.

La semaine était également marquée par la passation de pouvoir au plus haut sommet de l’Etat, et pour l’occasion les éléphants étaient vraiment de retour, à l’Elysée et au Molodoi. Tacchychardie s’abstenir car pour le coup côté Molodoi on était loin du cimetière de pachydermes. Entre Everlast, DJ Lethal, Danny Boy, Ill Bill and Slaine, le cocktail de la Coka Nostra c’est l’assurance d’avoir 5 dignes représentants d’un hip hop survitaminé et explosif. 4 pour ce soir, l’équipe n’étant pas au complet. L’apéritif a été consistant, Abstrakt Wormz, Freestyle (des Arsonists), les strasbourgeois de GhB ont fait monter la température 2 heures durant. Affluence maximum, plus rien de surprenant à voir la salle pleine à ras bord pour un événement hip hop. La dernière fois c’était pour Raekwon du Wu Tang, organisé par…Pelpass justement.

Strasbourg, Marseille la veille, la République Tchèque le lendemain, le Master Of Dark Arts Tour c’est 17 dates en 17 jours en Europe. “That’s Coke”, aurait-on envie de dire. Un flow au marteau piqueur, des refrains hypnotisants, quelques gorgées de bière et un concert maîtrisé. Ca transpire et ça suinte les 3 MC’s sont là pour en découdre, ça tombe bien ce soir ils ont l’auditoire pour. Tous les classiques de la Coka y passent, de I’m an american à F*** Tony Montana ou Bang Bang. A voir le sourire de Slaine plus tard dans la soirée et le plaisir à se faire photographier on sent qu’ils n’ont pas boudé leur plaisir. Seul bémol, le groupe a fait ses nouveaux morceaux en entier et les anciens partiellement. Compréhensible, car ils étaient là pour présenter leur nouvel opus. Répréhensible car égoïstement et à juste titre, le public attendait surtout ces morceaux là.

La fête continue dès demain : la Scred Connexion dans ce même Molodoi, le NL Contest ce week end au SkatePark de la Rotonde, et Rock Da Club avec DJ Fly pour la soirée de cloture du festival dimanche soir à la Laiterie. Cypress Hill au Jardin du Michel la semaine prochaine et Everlast, seul absent du concert de La Coka sera là en juillet pour Lez’Arts Scéniques.
Manger bouger…

Article rédigé par Mourad Mabrouki / Photos : Bartosch Salmanski  www.m4tik.fr

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Germinal au Maillon

« walk man » « ponts et chaussées » « tout l’univers » « civilisation » « gros œuvre » « il y a des règles »… Ah non, ce sera « Germinal ». Les autres titres n’ont pas été retenus !

L’Amicale de Production nous présentait la semaine dernière au théâtre du Maillon une pièce de ...