Accueil » News » On en Coze » Un aller-retour pour Chicago

Un aller-retour pour Chicago

Né d’une simple soirée concert en appartement, le Festival Strasbourg-Chicago souffle cette année sa troisième bougie. Véritable manifestation musciale folk-rock réunissant des artistes émergents alsaciens et américains, il aura lieu en partie à Strasbourg du 29 mai au 1e juin au Café des Anges, à l’Artichaut ou encore à la Laiterie. Explications.

Lors d’un passage à Strasbourg, le musicien chicagoan Jim Drake fait un concert d’appartement, et face au succès des invités, promet de revenir au printemps avec son groupe fraîchement composé, Jaime Rojo, et le big band folk-rock de son frère, Jon Drake & The Shakes. C’est ce qu’ils font en mai 2010, en jouant dans différentes salles strasbourgeoises, à initiative de l’association tout juste créée, Projet-K. Un an plus tard, des aides de la Ville sont accordées, et l’aventure est renouvelée avec encore plus de groupes. Et cette année, la troisième édition pointe le bout de son nez avec un échange encore plus riche : les musiciens de Chicago reviennent faire la tournée des bars à Strasbourg et, vice-versa, trois groupes locaux s’envolent pour les Etats-Unis pour y jouer leurs morceaux. Le but de ces nuits transatlantiques ? Faire découvrir au public de vrais coups de cœur parmi les musiciens indépendants des deux contrées, et ainsi de créer la rencontre et l ‘échange entre ces artistes.

Trois groupes strasbourgeois seront donc accueillis à Chicago du 28 avril au 5 mai, et logés chez l’habitant. L’organisation de la tournée est gérée par le label Grape Juice Records, et se calque sur le même principe qu’en France :  une série de concerts mêlant groupes français et américains à Chicago, avec un crochet à Minneapolis. D’Away From Luka, collectif de cinq musiciens aux accents rock, électro et folk, à Secretive, groupe aux influences d’Elliott Smith et de Radiohead, en passant par les Original Folks, la fine équipe d’un rock raffiné, Chicago va être assailli de bonne musique.

Du côté de notre chère capitale européenne, les bars et clubs promettent de belles surprises. On note dans nos agendas le concert de Chapel Hill et d’Amy Saraiya, au mélange délicieux de punk-folk et de cabaret jazz prévu au Café des Anges le 29 mai, mais aussi celui du groupe français Kaliayev et des douces mélodies de l’américaine Julia Klee à l’Artichaut le lendemain. Les adeptes du Cinéma Star, eux, pourront découvrir le 31 mai l’électro-pop rétro-futuriste de Luneville et les balades indies et blues de Musikanto. Et enfin, la soirée de clôture mettra à l’honneur une flopée de ces artistes, accompagnés du français Manuel Étienne, aux influences punk, électro et folk.

Véritable festival de rencontres, d’échanges, d’amitié et de bonne humeur en musique, les nuits transatlantiques vous attendent nombreux pour un aller-retour Strasbourg-Chicago…

Plus d’infos et billetterie sur : http://www.lesnuitstransatlantiques.fr

Article rédigé par Charlotte Baechler

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

La Fédération Chaînon Manquant Grand Est organise la première édition de « Région en Scène » qui se déroulera les 26 et 27 février au Millénium et au Théâtre de Haguenau.

Découvrez la jeune création alsacienne avec « Région en scène » Grand Est

La Fédération Chaînon Manquant Grand Est organise la première édition de « Région en Scène ...