A Lire!
Accueil » News » Nous y étions » Made in England !

Made in England !

En représentation jusqu’à dimanche dernier à l’Opéra National du Rhin, Let’s Dance a su transporter les spectateurs dans tous les recoins de la danse : classique, contemporain voire même théâtral, tous les styles étaient à l’honneur.

Amorcé par « Le jardin aux lilas » d’Anthony Tudor, le spectacle commence avec du pur classique : une histoire d’amour impossible, racontée à travers de nombreuses danses de couple et des costumes colorés minutieusement façonnés, sur une musique douce d’Ernest Chausson.

S’en suit une chorégraphie beaucoup plus contemporaine, « Many » de Thomas Noone. Ce nouvel espoir britannique livre une danse en trois parties, passant d’une mélodie très rythmée à une musique plus lente et répétitive, et alternant les danses à portées à celles de groupes très saccadées. Formant un grand tableau d’ensemble, les danseurs proposent des mouvements propres et arrêtés, à travers une danse très physique, voire animale.

Pour finir, Mathieu Guilhaumon présente « Tea for six (or ten) », véritable pièce qui revisite les symboles anglais. Sur la musique de Purcell « une contrainte qui m’a été imposée » explique le chorégraphe français, il fait surgir sur scène bon nombre d’objets à la consonance anglaise, de la tasse de thé à la couronne, en passant par l’impassible garde de Buckingham palace. Une mise en scène théâtrale, où les danseurs prennent aussi du plaisir le temps d’une musique des Beatles modifiée par Cathy Berberian. Le sens de cette performance ? « l’ apport de la modernité dans la tradition anglaise est-il un frein ou un héritage ? » se questionne encore le chorégraphe. En bref, le ballet de l’OnR a mis l’Angleterre à l’honneur pendant deux petites heures, à travers trois pièces bien ficelées !

Article rédigé par Charlotte Baechler

Photo par Jean Luc Tanghe Kevin Yee

À propos coze

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tatoo Flash n’Artwork : les Ink Masters, de l’Alsace à l’international

Dans le cadre du Tatoo Flash Fest du 16 et 17 juin, au centre culturel ...